Copyright 2018 - Custom text here

 

Les Enfants d'Ornella et Formazione Solidale sont heureux d'annoncer la réalisation d'un centre de formation professionnelle dans le village de Yenne, un centre dédié à Brunello Bertoni. Brunello, qui s'est éteint en octobre 2011, a largement soutenu les initiatives de solidarité au Sénégal et il rêvait de revenir au Sénégal. De cette façon, nous l'avons ramené là où il avait laissé une partie de son cœur.

Le centre, qui se trouve à côté du Centre Giovanni Quadroni, vise à ajouter des cours professionnels gratuits accessibles aux nombreux jeunes de la communauté rurale de Kelle et des environs.

La structure de près de 400 m2 est répartie sur deux étages: au rez-de-chaussée nous avons plusieurs salles de classe dediées à l'école de couture, qui s'ajoutent à celle du centre Quadroni, nous avons aussi un studio d'enregistrement, un music-hall et des salles pour d'autres activités (le projet c'est pour une école de pain et de pâtisserie), au premier ​​étage on a une grande salle polyvalente.

Les idées sont nombreuses, le potentiel de la structure est génial.

Severino Proserpio, fondateur des Enfants d'Ornella et Angelo Agnisola di Formazione Solidale, ont assisté à la cérémonie d'inauguration.

Nous remercions tous les supporters des associations, et nous sommes heureux d'inaugurer le résultat concret grâce à votre aide! 

 

Pour plus d'informations sur nos projets, sur les initiatives en Italie et pour vous abonner à la newsletter,

vous pouvez nous contacter par email à:

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Qu'est-ce que tu peux faire pour soutenir les activités du centre "Giovanni Quadroni" de Kelle?
  • Tu peux devenir membre de l'associatione avec € 25,00 par an.
  • Tu peux aussi adopter un projet. Avec l’adoption, tu peux soutenir les activités des talibés, des enfants de la plage et de l'école avec au moins € 50,00 par an,


c/c postale
de l''Association:
648-41-059
Associazione
I BAMBINI DI ORNELLA Onlus

 

 

.........................

ou avec 
virement bancaire:
Banca di credito Cooperativo
di Alzate Brianza 
filiale di Como via Rubini
abi 08329   cab 10900
c.c. 300468
codice IBAN IT 35 L 08329 10900 000000300468

 

 

 

causal: "inscription  à l'association" ou "adoption du projet" et écris ton nom et ton adresse électronique pour nous permettre de te remercier!!

 

Si tu veux faire quelque chose pour souternir I BAMBINI DI ORNELLA et nos projet, tu peux organiser des soirés, des fêtes, des événements...

 

Simplement un fête peut devenir quelque chose de vraiment important pour nos enfants de Kelle parce que c'est une occasion pour faire connaître l'associatione et les activités du centre!

L'association I BAMBINI DI ORNELLA vous donne tous les matériaux necessaires pour organiser l'événement que vous voulez!

 

Pour avoir plus informations  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Deviens volontaire au Senegal....

Ils sont beaucoup les volontaires qui vient au centre "Giovanni Quadroni" de Kelle pour aider nos éducateurs senegalais Pierre et Baba dans les activités avec les enfants de la plage, les talibés et les enfants de l'école.

Si tu veux partire avec nous au Senegal, nous te demandons de remplir la fiche ci-dessus ed de nous l'envoyer par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

***

....mais en Italie aussi il y a beaucoup à faire!!

Si tu veux nous aider en Italie tu peux nous contacter pour avoir tous les informatios..  écris à: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Download this file (.MODULO_CANDIDATURA_VOLONTARIATO.doc).MODULO_CANDIDATURA_VOLONTARIATO.doc [ ] 98 Kb

Une fois inscrits à l'école publique, nos enfants des plages ne sont évidemment pas abandonnés. Au contraire, nous continuons de les suivre tout au long de leur scolarité.

Une après-midi par semaine, le Centre “Giovanni Quadroni” propose des activités périscolaires avec les éducateurs Pierre et Baba, ainsi qu'avec les volontaires.

Les enfants ont ainsi la possibilité de revoir une seconde fois les concepts et sujets abordés à l'école, d'approfondir certaines thématiques, de demander des explications et des éclaircissements : ils ont ainsi l'occasion d'être mieux suivis qu'à l'école, où les classes sont composées de 80/90 enfants ce qui rend donc plus difficile, voire impossible, un suivi approfondi de chaque enfant par l'enseignant, pour chaque sujet étudié.

En plus des cours de soutien, d'autres activités sont organisées avec les enfants de toutes les classes de l'école publique:

* Les jeunes reporters : il s'agit d'un groupe composé de garçons et filles âgés de 13 à 16 ans et coordonné pas l'actrice Rokhaya Giussé. Ils apprennent à écrire des articles journalistiques et à réaliser des interviews radiophoniques sur des thèmes et des problématiques actuelles de leur village (hygiène, recyclage, maternité précoce, etc.).

*compétition «pour une poignée de paroles», dont le but est de donner le goût de la lecture aux enfants. La première compétition a durée environ 2 mois et s'est achevée avec la fin de l'année scolaire. Au regard de l'enthousiasme des enfants, d'autres compétitions sur des périodes plus courtes sont au programme.

Et encore …

*des cours d'été avec des activités de soutien scolaire
*projection de films et documentaires, *lecture, * jeux, etc.

 

 

 

Traduction vers le français dans le cadre de l'Initiative Mondo Lingua de traduction gratuite pour les ONGs et les associations sans but lucratif. Traducteur : Sophie Gateault http://www.mondo-lingua.org/

Talibé est un mot "wolof"; en mandingue et en Pulaar (au Sénégal il existe plusieurs ethnies) le terme est : Almoudou; en arabe : alib.

Talibé signifie "une personne qui apprend" et désigne les enfants initiés à la lecture du Coran à l'école coranique, communément appelée daara (ce qui signifie : lieu d'apprentissage).

Les daaras sont des institutions qui prennent en charge l'éducation religieuse des enfants; ici, les talibés apprennent certaines des valeurs de la vie communautaire telles que la politesse, la solidarité, la tolérance, la persévérance, l'obéissance et l'humilité. Le daara est un lieu de vie social, sous la responsabilité du maître coranique. Il est à la fois un lieu d'enseignement du Coran et d'initiation à la vie sociale et spirituelle. Les parents confient leurs enfants au Marabout, communément appelé Sérigne daara, parfois après avoir parcouru des centaines de kilomètres. Dans la majeur partie des cas, les talibés proviennent d'autres régions du Sénégal et parfois même de pays limitrophes : les deux Guinée, la Gambie, le Mali. Le Marabout qui se voit confier l'enfant en assume la responsabilité d'un point de vue éducatif et substantiel durant toute la durée de son séjour au daara.

Dans les daaras, les talibés sont contraints de vivre dans des conditions d'hygiène effrayantes. Outre les carences matérielles, les enfants souffrent de privations affectives et n'iront jamais à l'école.

Ils sont contraints de mendier quotidiennement une certaine quantité de riz, de sucre et d'argent pour le Marabout.

L'association tente de combler les privations de ces enfants et jeunes hommes, paradoxalement très éduqués et disciplinés. Elle leur offre des moments de jeux et un lieu sûr et serein, sous le regard des éducateurs et des nombreux volontaires qui se relaient. Surtout, elle leur offre la possibilité de prendre une douche hebdomadaire, de recevoir des vêtements de rechange propres et parfois neufs ainsi que d'un repas complet. En outre, un après-midi par semaine, ils ont la possibilité de suivre deux heures d'alphabétisation.

                      

Parce qu'ils n'iront jamais à l'école, une fois la majorité atteinte, ils migreront vers l'Europe ou trouveront un travail de fortune. Rares sont ceux qui retourneront dans leur famille. Ils sont souvent des fantômes pour le registre de l'état civil, ne reçoivent de soins médicaux que par hasard et uniquement grâce au travail de quelques associations. Pourtant, ils sont curieux de savoir, de connaître. Un rien les rend heureux, même les moments les plus ordinaires et habituels qui leur sont proposés. Cela peut être la lecture d'un conte, faire une partie de football ou passer quelques heures paisibles à la plage.

 

 

Traduction vers le français dans le cadre de l'Initiative Mondo Lingua de traduction gratuite pour les ONGs et les associations sans but lucratif. Traducteur : Sophie Gateault http://www.mondo-lingua.org/

 

L'objectif premier est de constituer un repère pour les enfants du village, ainsi qu'une alternative fondamentale à leurs journées passées sur la plage, au marché au poisson ou sur les pirogues sans jamais mettre les pieds à l’école.

Au centre “Giovanni Quadroni”, deux enseignants sénégalais exercent : Pierre et Baba. L'un est catholique, l'autre musulman. Au début de chaque année scolaire, ils se rendent à la plage à la rencontre d’enfants à inviter aux leçons.

Ils parlent ensuite avec leurs parents de l'importance d'une éducation scolaire et s'occupent de l'aspect administratif, pourvoyant à l'inscription sur le registre de l'état civil des enfants qui n'y sont pas inscrits. Par la suite, des classes sont constituées. Pendant un an, les enfants suivront une sorte de pré-école et des cours d'alphabétisation en français (langue officielle mais peu parlée, la majeure partie de la population parlant le wolof).

Chaque année, la satisfaction et la validité de l'enseignement est reconnue par l'école publique, où vont les enfants qui ont passé un an de préparation au Centre. Ce sont les enseignants de l'école eux-mêmes qui reconnaissent la bonne préparation et le progrès des enfants qui ont eu l'opportunité de se préparer grâce au travail de l'association «Les Enfants d’Ornella».

 

           

 

 

Traduction vers le français dans le cadre de l'Initiative Mondo Lingua de traduction gratuite pour les ONGs et les associations sans but lucratif. Traducteur : Sophie Gateault http://www.mondo-lingua.org/

 

Cookies make it easier for us to provide you with our services. With the usage of our services you permit us to use cookies.